Born reckless (John Ford, 1930)

Le destin d’un gangster, Edmond, envoyé au front, qui tente de se ranger à son retour…
L’histoire rappelle L’impasse de De Palma parce qu’elle est axée autour de la confrontation entre la communauté qui a fait grandir Edmond (et qui est en fait un gang) et ses convictions profondes qui font de lui quelqu’un de « bien ». Non, la communauté n’a pas toujours été l’idéal chez Ford. Dès 1930, il démysthifie: il se moque des envolées du dignitaire qui voit de valeureux paysans « abandonnant la charrue pour le fusil » dans les soldats, en fait des criminels que le juge a eu l’idée d’envoyer au front parce que qui mieux que des meurtriers peut faire la guerre ? Ça vous rappelle Les 12 salopards ? Normal, Ford a toujours filmé la réalité plus que la légende, simplement il n’avait pas besoin de la vulgarité aldrichienne ou peckinpesque pour l’exprimer. Sa mise en scène est d’une sécheresse qui sait se faire sentimentale lorsqu’il s’agit par exemple de filmer le retour d’un soldat à son foyer, séquence éminamment fordienne s’il en est. Trois ans après sa sortie, L’aurore continue d’influencer le style du réalisateur, toujours sous contrat avec William Fox. Cela se ressent dans la scène marécageuse de la fin, utilisant à merveille les artifices du studio. Le scénario de Dudley Nichols, son deuxième pour Ford, manque un peu d’unité dramatique mais le rythme de la narration ne manque pas de vivacité.
Born reckless est un beau film qui sans être parfaitement abouti contient ce qui fait la grandeur de Ford: cette vérité des êtres exposée à travers une mise à jour profondément respectueuse de leurs illusions, cet art qui va au-delà des genres (Born reckless peut-être vu tout aussi bien comme un film de guerre que comme un mélo ou un film de gangsters…).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s