Le roi de l’arène (The kid from Spain, Leo McCarey, 1932)

Une comédie lourdingue sur un freluquet qui se fait passer pour un torero. C’est un produit pour le jeune premier Eddie Cantor affaibli par nombre de chansons mièvres. L’humour ne brille pas par sa finesse.
A noter deux belles séquences avec les Goldwyn girls régies par Busby Berkeley.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.