La femme aux maléfices (Born to be bad , Nicholas Ray, 1950)

Une femme fatale sème le trouble chez des artistes branchés. Un film très convenu. Il y a le toujours génial Robert Ryan, c’est plutot bien joué dans l’ensemble mais on ne décèle aucune trace de la sensibilité qui caractérise les films intéressants de Nicholas Ray.

Un commentaire sur “La femme aux maléfices (Born to be bad , Nicholas Ray, 1950)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.