Lame de fond (Undercurrent, Vincente Minnelli, 1946)

Une vieille fille enfin mariée apprend par son époux qu’elle a un beau-frère psychopathe. Mais le psychopathe est-il celui que l’on croit?

Ce film noir psychanalytique est, en dépit d’un excellent trio d’acteurs (Katharine Hepburn, Robert Mitchum, Robert Taylor), un des ratages de Minnelli. Le récit patine, le film est bavard et le déroulement s’avère assez prévisible.

Publicités

Un commentaire sur “Lame de fond (Undercurrent, Vincente Minnelli, 1946)

  1. Pour une fois, je ne viens pas pour voler au secours d’un auteur. Undercurrent est effectivement un Minnelli très faible, extrèmement bavard, très convenu dans sa trame psychanalytique et pas si bien interprété que ça. Seules quelques séquences un peu étranges (la séquence de la rencontre de l’autre femme dans les toilettes) sauvent le film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s