Un jour à New-York (On the town, Gene Kelly et Stanley Donen, 1949)

413686

Les marivaudages de trois marins pendant une permission de 24 heures à New-York.

Une comédie musicale qui brille par son esprit juvénile et hédoniste. En effet, il ne faut pas se laisser avoir par les apparences sucrées du genre. Les marins n’ont qu’une idée en tête: baiser. Le film n’est jamais que la mise en scène des différentes manoeuvres des trois hommes pour arriver à leurs fins. Il n’y a aucune mièvrerie. Dans un mouvement gentiment anarchiste, les auteurs opposent à la fougue des jeunes gens la bêtise des policiers municipaux, policiers sortis tous droits d’un court-métrage de la Keystone.

Perfection du rythme, perfection des chorégraphies, perfection de la mise en scène. Le miracle est que la maîtrise absolue de Kelly et Donen (qui n’avait alors que 25 ans!), loin d’étouffer la vitalité de leur matière, l’avive prodigieusement. N’est-ce pas là le secret de la réussite d’un musical? Réalisme et onirisme sont maniés au gré de la fantaisie des audacieux créateurs qui ont régénéré le genre pour les dix ans à venir. Avec ce classique éblouissant qui n’a rien perdu de sa force, la comédie musicale entrait dans un nouvel âge d’or, âge d’or placé sous la houlette du génial producteur Arthur Freed.

Advertisements

10 commentaires sur “Un jour à New-York (On the town, Gene Kelly et Stanley Donen, 1949)

  1. Mouais.Big Apple ou pas, une comédie musicale fiftysante de plus à souffrir des reproches habituels énonçés ici* déjà: narration prétexte et faiblarde (une vague trame cinderellesque (Miss Turnstiles of the Month) n’épaississant guère), female casting en-deça de celui des bonshommes (difficile de croire à Betty Garrett dans les bras de Sinatra (qui roupillait dans le paddock d’Ava Gardner à l’époque…) !), et numéros pas toujours bien amenés (le bât blessant davantage encore lorsque ces derniers, à de très, très rares exceptions, sont pour le moins anecdotiques)…
    On a connu le duo de réals plus en jambes tout de même (même par temps pluvieux !), tout comme Bernstein, à la baguette bien minimum… Mais tous (Stan et Leo) débutaient un brin, c’est exact…

    (*ici, étant: http://eightdayzaweek.blogspot.com/2006/06/mariage-royal.html)

  2. salut mariaque!
    autant je vous suis pour Mariage royal, autant je vous trouve injuste envers Un jour à NY. Mariage royal est un loukoum qui étouffe sous le poids de la MGM, les deux trois numéros de Fred Astaire y sont beaux mais incongrus. Mais quelle vitalité dans Un jour à NY! Je ne peux pas, comme vous, dissocier la narration des numéros musicaux. Tous deux procèdent du même élan juvénile et fougueux. La forme est le fond, le fond est la forme. Les numéros musicaux ne sont pas décoratifs ici, ils font sens, ils expriment l’ardeur de la jeunesse dans une ville policée et conservatrice. dit comme ça, ça fait con mais c’est justement pour ça que Kelly et Donen en ont fait une comédie musicale.

  3. Ah oui, j’ai oublié de réagir à celui-là. j’en ai un très bon souvenir, en salle, avec si je me souviens bien la scène ou ils dansent avec des couvercles de poubelle et celle au musée d’histoire naturelle. Je rejoins donc l’avis de Christophe, un film plein d’ardeur et Ann Miller est une très bonne partenaire de Gene Kelly.

  4. les couvercles de poubelle, c’est dans Beau-fixe sur N.Y, le chant du cygne nostalgique de Donen/Kelly.

  5. A zut, je n’étais pas sûr, il m’avait semblé que c’était dans le morceau d’ouverture. Je viens de le revoir sur Youtube, ça m’a donné envie de revoir le film. C’est un désastre chaque fois que je te lis, je viens d’ailleurs de récupérer « L’africain » 🙂

  6. C’est un grand plaisir de tomber sur ce blog régulièrement en faisant des recherches sur des films que j’apprécie.

    Je suis une grande fan de la trilogie du couple Donen/Kelly (Un jour à New York/Chantons sous la pluie/Beau fixe sur New York), trois films superbes, à la fois pleins de similitudes et de différences, qui forment une sorte d’idéal pour tout amateurs de comédies musicales hollywoodiennes.

    Je commence tout juste un blog qui pose, comme le votre, quelques lignes sur des films que je vois et que je ne veux pas oublier.
    Je vous invite à y faire un tour à cette adresse: http://lostinamoviesocean.blogspot.com/

    Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s