Chair de poule (Julien Duvivier, 1963)

Deux amis serruriers cambriolent un appartement. Cela tourne mal. L’un d’entre eux est arrêté et condamné aux travaux forcés. Il s’évade et se cache dans une station-service de Provence tenu par un homme âgé marié à une jeune et jolie femme…

Loin d’être un chef d’oeuvre, cette seconde adaptation de James Hardley Chase par Julien Duvivier (après L’homme à l’imperméable) est un bon film noir à la française. Ces histoires d’amitié virile contrariée par la femme et le pognon font penser à l’univers de José Giovanni. Dommage que Robert Hossein et Jean Sorel, sans être véritablement mauvais, ne conviennent guère à leurs rôles de malfrats en cavale. En revanche, Lucien Raimbourg (cousin de) exprime parfaitement le bon sens paysan honnête mais un brin retors de son personnage. Et la rare et gironde Catherine Rouvel est une parfaite femme fatale. La mise en scène sobre et efficace de Duvivier a le mérite d’ancrer l’action dans un lieu déterminé (la station-service), ce qui permet de dépasser la platitude des dialogues, la noirceur un brin exagérée et les légers problèmes de rythme d’une histoire un peu longue à se terminer.

Publicités

5 commentaires sur “Chair de poule (Julien Duvivier, 1963)

  1. pour une fois vous etes indulgent!mais vous ne prenez jamais les grands Duvivier,à part « Henriette » sur lequel nous ne sommes pas d’accord.Il faut quand meme dire que si la Nouvelle Vague a descendu Duvivier,Welles ,Bergman et Renoir l’admiraient….Excusez du peu!

  2. je prends ceux qui passent à la télé en fait mais j’ai vu et aimé plusieurs de ses grands films, c’est pourquoi je prends le temps de regarder ses films « mineurs ».
    Chabrol a dit du bien de Duvivier dans un entretien paru dans Les cahiers du cinéma au moment de La cérémonie je crois (moment où il égalait l’auteur de Panique en terme de quantité)

  3. C’est vrai:Chabrol (dont les tres grands films sont loin derriere lui) a avoué sa grande admiration pour « voici le temps des assassins  » qui va être l’objet d’un remake ,hélas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s