Cantique d’amour (The Song of Songs, Rouben Mamoulian, 1933)

Une jeune paysanne tombe amoureuse d’un sculpteur avant d’épouser le riche aristocrate qui était le mécène de l’artiste.

L’intrigue mélodramatique est banale et Marlene Dietrich, largement trentenaire au moment du tournage, n’est guère crédible en ingénue. Reste un éventuel charme du kitsch de studio correctement exploité par Rouben Mamoulian. Cantique d’amour est un film tout ce qu’il y a de plus oubliable.

Publicités

2 commentaires sur “Cantique d’amour (The Song of Songs, Rouben Mamoulian, 1933)

  1. Je n’ai pas grand souvenir du film mais Marlene n’est jamais meilleure, justement, que quand elle n’est pas crédible (c’est une rare actrice – la seule ? – que je préfère dans l’improbabilité que dans la justesse). Et puis, il y a un soupçon de « risqué » avec les nus artistiques qui reviennent en leitmotiv dans le film qui me plaît beaucoup. C’est un Mamoulian moyen, bien sûr, mais pas inintéressant.

  2. salut Tom,
    je dirais que Marlene peut arriver à créer sa propre vérité en incarnant un personnage improbable. Mais pour cela il faut que la mise en scène s’y accorde. Or Cantique d’amour étant un film tout ce qu’il y a de plus conventionnel, l’âge de l’actrice est pour moi un défaut. Il n’y a qu’a le comparer avec les fantaisies extraordinaires de Sternberg tournés juste avant et juste après. Là ok, la crédibilité au premier degré, on s’en fout.
    D’accord sinon pour l’intérêt des nus dans ce film. Je ne l’ai pas mentionné mais je suis d’accord.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s