La souris qui rugissait (Jack Arnold, 1959)

Le duché du Grand Fenwick, plus petit pays du monde, décide de déclarer la guerre aux Etats-Unis afin de perdre cette guerre et de bénéficier d’un plan Marshall qui remplirait les caisses de l’état.

Réalisé en pleine guerre froide, La souris qui rugissait est une satire dont le point fort est un scénario adapté de l’écrivain Leonard Wibberley fertile en rebondissements cocasses. Le ton n’a pas la lourdeur de celui de Dr Folamour, l’humour est basé sur un sens tranquille de l’absurde typiquement anglais. Dommage que la mise en scène soit statique et essentiellement illustrative, ce qui rend le film parfois ennuyeux. Un film amusant.

Publicités

2 commentaires sur “La souris qui rugissait (Jack Arnold, 1959)

  1. Vu i y a des siècles.Me semble un bon souvenir mais vraiment très loin.Bonne idée que ce blog sur des films vraiment peu commentés.Je reviendrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s