Retour (Coming home, Hal Ashby, 1978)

L’épouse d’un officier en mission au Viet-Nam trouve un poste dans un hôpital de vétérans et tombe amoureuse de l’un d’eux, paraplégique.

Authentique film de hippie attardé (le discours final!), Coming home est néanmoins un joli film. Certes Hal Ashby est un réalisateur au talent limité. En témoigne par exemple sa plate utilisation des standards du rock des années 60. Born to be wild, Sympathy for the devil ou Hey Jude ne font pas décoller une séquence mais au contraire écrasent celle-ci de leur poids énorme. Il faut une profonde symbiose entre le dynamisme d’une mise en scène et la mélodie d’un classique de la pop pour que ce dernier n’apparaisse pas plaqué sur les images. Cette symbiose, qui caractérise notamment les meilleurs films de Martin Scorsese, est généralement absente chez Hal Ashby.

Heureusement, Ashby a également exhumé certaines pépites peu connues tel la géniale Out of time des Rolling Stones qui ouvre et clot le film. Cela donne une dimension plus secrète à son esthétique, établit d’emblée une connivence avec l’amateur de rock averti. Mais ce genre de clin d’oeil, aussi agréable soit-il pour le happy few, n’a jamais contribué à la réussite d’un film.

Ce qui fait que Coming home, malgré son fort peu subtil message pacifiste, vaut largement le coup d’oeil, c’est la sensibilité avec laquelle les protagonistes sont dépeints. Ce ne sont pas les véhicules de la thèse de l’auteur, ce sont de beaux personnages de fiction. L’évolution des sentiments de chacun est particulièrement bien retranscrite. Les acteurs sont excellents et Jane Fonda est carrément sublime. Un plan sur sa chute de reins suffit à absoudre le passif Viet-Minh de la dame.

Publicités

6 commentaires sur “Retour (Coming home, Hal Ashby, 1978)

  1. salut christophe !

    il est « joli » ce film en effet ; je suis d’accord avec toi, le « message » pacifiste passe vraiment au second plan devant l’histoire d’amour (je n’ai aucun souvenir du discours final en fait), merci les acteurs.

    tu aurais pu mentionner le fait que le gros oliver stone s’est largement inspiré du film pour son « né un 4 juillet » (la scène de sexe par exemple)

    par ailleurs je ne comprends pas ta dernière phrase. 🙂

  2. salut Pierre,

    Né un 4 juillet, c’est surtout l’adaptation des mémoires de Ron Kovic (qui ont d’ailleurs également inspiré Born in the USA à Bruce Springsteen). Je ne saurais dire si c’est inspiré du Retour, mon souvenir est trop lointain.

    la dernière phrase, ça veut dire que la chute de reins de Jane Fonda est tellement belle qu’elle m’en a fait oublier l’ignoble engagement de la miss en faveur du Viet-Minh (fameuse photo, discrédit des vétérans américain…). Elle n’a pas hérité de la lucidité politique de son père.

  3. tiens, voilà ce que je viens de glaner sur la page Wikipedia de Ron Kovic:

    « Academy Award winning actress Jane Fonda has stated that Ron Kovic’s story was the inspiration for her film Coming Home. »

  4. eh bien, nous ne sommes pas d’accord sur le caractère « ignoble » ou non de l' »engagement » antimilitariste de jane fonda ; maladroit et naïf, certainement ; mais aussi franc et entier.

    (par ailleurs j’avoue ne pas être plus sensible que ça à son charme).

  5. Poser avec des soldats (du Viet-Minh en l’occurence), c’est le contraire de l’engagement anti-militariste!

  6. bon, bon, tu joues sur les mots.

    concernant cette photo provoc’, il me semble que la dame a ensuite dit avoir été manipulée par les autorités nord-vietnamiennes ; mais le fond de sa « pensée » c’était quand même le slogan « peace in vietnam » ou autre « US go home », quelles que furent les sorties de route dont elle se rendit coupable (les commentaires sur les POWs, en particulier).

    moi je trouve ça bien qu’elle n’ait pas hésité à mettre son image et sa carrière en danger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s