Quatre autour d’une femme (Kämpfende Herzen, Fritz Lang, 1920)

Un financier offre à son épouse un bijou qu’il a acheté chez des truands. Il y remarque un homme qui ressemble beaucoup à une photo qu’il avait aperçue dans les affaires de sa femme…

La narration (qui comprend des flashbacks à points de vue multiples) est un peu trop compliquée pour être honnête mais en dehors de ça, le film est réussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s