Pauvres humains et ballons de papier (Sadao Yamanaka, 1937)

Dans un quartier pauvre de Tokyo au XVIIIème siècle, différentes intrigues se nouent. Les suicides sont fréquents mais on se réconforte en buvant du saké entre voisins.

Classique du cinéma japonais, Pauvres humains et ballons de papier est l’œuvre la plus célèbre de Sadao Yamanaka, cinéaste considéré comme un maître par Ozu et décédé au front à l’âge de 28 ans après avoir réalisé une vingtaine de films (il en reste trois aujourd’hui). Pauvres humains et ballons de papier est une chronique de la vie dans un quartier populaire. C’est assez peu dramatisé (les évènements les plus durs ont souvent lieu hors-champ) mais théâtral et parfois encombré d’un symbolisme gros comme une maison (le titre annonce la couleur à ce niveau-là). Cependant, l’auteur compense ces artifices de fabrication par une bonne dose de truculence dans sa direction d’acteurs. Il y a ainsi un vrai mélange des registres, une bonne dose d’humour bien qu’in fine le film exprime une vision du monde franchement désespérée.

Publicités

Un commentaire sur “Pauvres humains et ballons de papier (Sadao Yamanaka, 1937)

  1. Donald Richie, dans son célèbre ouvrage sur le cinéma nippon, dit de Yamanaka qu’il eut, à son époque, l’ambition de rénover le film historique japonais. Il signale également des points communs entre Ozu et Yamanaka. Mais, à vrai dire, comment jauger un apport visible qui se résume à trois films ? Yamanaka est décédé bien jeune et une vingtaine de ses oeuvres sont désormais perdues. Quoiqu’il en soit,  »¨Pauvres humains et ballons de papier » mérite, évidemment, d’être vu comme absolu témoignage du cinéma japonais d’une époque et préfiguration d’une esthétique à venir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s