Mercredi, folle journée! (Pascal Thomas, 2001)

A Nantes, un mercredi, les tribulations d’un père joueur et divorcé qui visite sa fille, de gamins qui ont fugué en bateau, d’une mère héroïnomane et d’un commissaire débordé.

Un film choral dont l’artifice est transcendé par l’extraordinaire naturel du style de Pascal Thomas. La finesse de l’écriture, la justesse de la direction d’acteurs (les enfants et en particulier Victoria Lafaurie sont épatants), la discrète fantaisie qui irrigue l’ensemble, la pudeur de la mise en scène, l’ancrage social extrêmement précis sans autre discours politique qu’un constat tantôt amusé tantôt triste devant l’irresponsabilité des adultes face à leur progéniture font de Mercredi, folle journée! une excellente comédie dramatique, possiblement la meilleure produite en France depuis la mort de Truffaut. Merveilleux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.