Le rendez-vous de minuit (Roger Leenhardt, 1961)

Un critique de cinéma rencontre une jeune femme qui s’identifie fortement à l’héroïne d’un film avec Lili Palmer.

La froideur parnassienne du style et les arbitraires facilités du scénario rendent assez vain cet essai pirandellien qui fut le second long-métrage de Roger Leenhardt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.