St. Benny the Dip (Edgar G. Ulmer, 1951)

Trois escrocs en cavale se réfugient dans une paroisse et sont obligés de faire des sermons aux clochards.

Comédie policière de deuxième zone dont les gags sont navrants mais qui touche juste lors de quelques passages sentimentaux grâce à l’élégance attentionnée de sa mise en scène. Pas si mal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.