White zombie (Victor Halperin, 1932)

A Haïti, un homme fait transformer une femme mariée à un autre en zombie.

Premier film « important » de zombie de l’histoire du cinéma, White zombie est travaillé visuellement. Il y a des décors soignés et quelques plans frappants. Dans les derniers plans, Madge Bellamy a une fascinante tête de poupée. Mais il y a de gros problèmes de rythme aussi bien dans le scénario (qui n’est de plus pas toujours très cohérent) que dans la mise en scène (cf la lenteur du phrasé des comédiens plus soporifique que fascinante). Il y a un sacré fossé entre ce film et le Vaudou de Tourneur.

 

2 commentaires sur “White zombie (Victor Halperin, 1932)

  1. Entièrement d’accord avec toi (c’est à des coudées en-dessous de Tourneur) même si j’ai un peu plus de tendresse pour ce film, notamment grâce à l’exceptionnel Bela Lugosi…

  2. la critique de Lourcelles dans son dico, qui aime le film, est assez judicieuse.
    Il dit que les défauts les plus apparents du film se retournent à son avantage, ce qui n’est pas tout à fait faux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.