Les amants de minuit/Les amours de minuit (Augusto Genina et Marc Allégret, 1931)

Un employé de banque s’éprend de la maîtresse de l’ennemi public numéro 1.

Conventionnel et plat en dépit de quelques numéros de french cancan un peu osé qui en leur temps ont affriolé le spectateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s