Au fond de mon coeur (Stanley Donen, 1954)

L’ascension du compositeur de comédies musicales Sigmund Romberg.

Il y a des moments touchants dans cette classique biographie-hommage mais la continuité dramatique est souvent brisée par les -très- nombreux numéros musicaux qui, de surcroît, ne sont pas des plus dynamiques.

2 commentaires sur “Au fond de mon coeur (Stanley Donen, 1954)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.