Jeanne d’Arc (Cecil B. DeMille, 1916)

Jeanne d’Arc apparaît dans les tranchées et raconte sa vie à un soldat anglais envoyé en mission-suicide pour le motiver.

Il est étrange de lire aujourd’hui les déclarations de Cecil B. DeMille dans son autobiographie affirmant que ce qui l’intéressait dans le scénario de Jeanie McPherson était que l’héroïne française y était vu dans toute son humanité (d’où le titre original: Joan the woman) alors que le film apparaît aujourd’hui comme une conventionnelle illustration de la légende. C’est dû à un style de mise en scène encore souvent primitif (caméra souvent frontale, séquences peu découpées…etc) et au fait que la cantatrice Geraldine Farrar n’est pas crédible du tout en pucelle. Les batailles sont assez impressionnantes et d’une façon générale, DeMille, pour son premier film historique, montre son habileté à gérer d’énormes moyens logistiques.

3 commentaires sur “Jeanne d’Arc (Cecil B. DeMille, 1916)

  1. Je ne suis pas sûr d’avoir jamais entendu parler de cette Jeanne-là , 16 ans après celle de Méliès (la seule d’avant guerre ?).

    C’est amusant de découvrir que c’est à un Anglais qu’elle apparaît ! Elle n’est pas bien amère ni rancunière… D’un autre côté c’est une sainte alors !

    C’est un cinéma de propagande qui reprend une figure avec laquelle les Etats-Unis essayaient déjà de convaincre (à peu près à la même époque) les « women of America » comparées à une « Joan of Arc [who] saved the France » (épée à la main, sourire aux lèvres et lumière divine sur les épaules) de souscrire aux dons de guerre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.