Une fille pour l’été (Edouard Molinaro, 1960)

Pendant l’été sur la côte d’Azur, un peintre entretenu par une rombière s’entiche d’une jeune fille de peu.

Ramassis de poncifs décharné où Micheline Presle est bien, comme toujours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s