La pensionnaire (Alberto Lattuada, 1954)

Une prostituée emmène sa fille en vacances dans une station balnéaire huppée.

Un drame terne et cousu de film blanc.

 

 

Advertisements

3 commentaires sur “La pensionnaire (Alberto Lattuada, 1954)

  1. ah ben merde alors, moi je l’ai trouvé magnifique ! Dans mon trio de tête Lattuada avec La fille et Mafioso.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s