La bonne tisane (Hervé Bromberger, 1958)

De retour de prison, un caïd survit à un attentat et est pris en charge par un hôpital…

C’est nul parce que ça se prend au sérieux malgré une intrigue stupide et des dialogues à la limite de la parodie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s