Pierre et Jean (André Cayatte, 1943)

Un jeune homme touche l’héritage d’un ami de sa famille parce qu’il est en fait son véritable père.

Cayatte et la Continental ont réduit le cruel petit roman de Maupassant à un falot mélo.

Publicités

2 commentaires sur “Pierre et Jean (André Cayatte, 1943)

  1. Ce pauvre Cayatte fut la bête noire des critiques ,et tout particulièrement Truffaut .Le jeune cinéphile qui dans les années 70 découvrait l' »art et essai » et lisait les revues « autorisées  » était bien sûr peu enclin à rentrer dans les rares salles diffusant ses films et en particulier ses œuvres des années 50 « à thème » réputées moralisantes et démonstratrices ,bref données comme sécrétant l’ennui par toutes les perforations de la pellicule et les quelques tentatives que je fis d’aller voir ces productions (de « gauche » avant 81)style Mourrir d’aimer » ou » Il n’y pas de fumée sans feu »,ne me donna aucune envie ni de regarder ses films des années 50 (comme si Cayatte avait décidé de faire le Cayatte tel que décrit par la critique )quand ils passaient à la TV ni de chercher à en savoir plus sur ce brave homme ancien avocat de son état natif de Carcassonne (un » gabatx » quoi ,ce qui explique le peu de succès de sa « fausse maîtresse « par chez nous en pays catalan ,d’autant que dans son film il se permettait de faire perdre les catalans contre ..Carcassonne !)
    Or ,la curiosité ,grâce à la remarquable collection » Gaumont découverte » m ‘a amené à reconsidérer ,sur pièce la qualité cinématographique de ses films ,et je dois avouer ,qu’ à part les opus avec Tino Rossi dont le visionnage est pour l’instant au dessus de mes forces j’ai été plus que retourné sur mes présupposés formatés par la critique :Cayatte est un vrai cinéaste artisan qui a toujours su s’entourer d’une troupe rappelant le modèle Fordien et ,comme lui ,savait partir du plan pour annoncer l’idée et donner l’impression pour les films à costumes qu’il s’agissait de prises de vues d ‘époque (Roger la honte ,Pierre et Jean…).
    Sans vouloir me lancer cependant dans une analyse exhaustive je me contenterai pour l’heure,de dire combien le film Pierre et Jean tourné peu après la maîtresse.. loin d’être un mélo insignifiant possède un sens du tragique remarquable porté par une interprétation sans faille(sauf c’est vrai le très falot Lancret déjà peu enthousiasmant ,bien que moins mauvais dans La maîtresse ) deRenée St Cyr qui passe de 25 à 50ans en restant crédibl,e exploit de jeu d’acteur et de maquillage ,de l’extraordinaire Roquevert et d’un Gilbert Gil halluciné à la fois méprisable et touchant et qui m’a fait penser ,physiquement et par son jeu ,à ce que va nous offrir JP léaud !Truffaut s’en était -il rendu compte qu’il ait voulu rayer ce pré -clone (si j’ose)de la mémoire des spectateurs en se livrant à un destruction en règle de Cayatte ?
    Méditons le dernier plan du film et la réplique de Roquevert ….

    • Bonjour Christophe,
      Merci pour ce contrechamp développé et passionné. Quelques remarques:
      1. Vous n’êtes pas le seul à dire du bien de Pierre et Jean, film loué par des cinéphiles aussi divers que Christine Leteux, Philippe d’Hugues et Paul Vecchiali (ces deux derniers ayant écrit pour les Cahiers du cinéma…). Pourtant, ma déception fut grande. C’est peut-être parce que j’ai lu le roman, un des meilleurs de Maupassant, peu de temps avant et que j’avais encore en tête sa force et sa cruauté. Vous parlez de style fordien, c’est séduisant mais le souvenir que j’ai du film est assez loin de ça, ou alors, n’importe quel artisan pas complètement nul est un émule de Ford. Je trouve que les reconstitutions du Second Empire par Autant-Lara à la même époque (Le mariage de Chiffon et Douce) sont beaucoup plus convaincantes…
      2. Les lignes de Truffaut consacrées à Cayatte se comptent sur les doigts d’une main, non ? Il faut arrêter de faire porter la chapeau de toute mauvaise réputation d’un cinéaste pré-Nouvelle Vague à l’unique François Truffaut. Le premier responsable de la réputation de André Cayatte, c’est André Cayatte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.