Dernier amour (Jean Stelli, 1949)

Après avoir divorcé, une femme se rend compte que son nouvel époux lorgne une jeune fille de leur entourage…

Scénario moralisateur et mise en scène plate. Jeanne Moreau, alors tout juste vingtenaire, est très belle.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s