Larmes de joie (Mario Monicelli, 1960)

Un soir de nouvel an, deux acteurs ratés écument différentes fêtes et rencontrent un voleur.

La longueur et la mobilité des plans assurent un appréciable réalisme à une comédie reposant sur le duo de cabotins Magnani/Toto. Cette comédie est par ailleurs assez vaine et plus sinistre que drôle.

 

2 commentaires sur “Larmes de joie (Mario Monicelli, 1960)

  1. J’avoue sans honte que la scène où ils chantent leur duo grotesque m’a enchanté ! Quant au reste …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.