Fats workers (Tod Browning, 1933)

Deux ouvriers qui construisent des gratte-ciels voient leur amitié perturbée par une femme.

La voix de John Gilbert, dans le premier film parlant que je voyais avec lui, ne m’a pas choqué. Sinon, Fast workers est un sympathique film, à la Walsh et agrémenté de prises de vue (truquées) des riveteurs en haut des gratte-ciels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.