Chantecoq/L’espionne de Guillaume (Henri Pouctal, 1916)

Un agent français déjoue les plans d’espions allemands voulant s’emparer d’une formule secrète.

Film de propagande lourdaud, très loin de Protéa pour ce qui est du sens du rythme et de l’action malgré une intrigue analogue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.