Passage secret (Laurent Perrin, 1985)

Un architecte parisien cambriolé par des enfants tombe amoureux de leur belle commanditaire.

La saugrenuité du postulat est partiellement effacée par le réalisme du traitement qui n’exclut pas certaine poésie visuelle comme lors de la séquence des catacombes. Problème: certains des jeunes acteurs manquent de justesse.

 

5 commentaires sur “Passage secret (Laurent Perrin, 1985)

  1. Quelle étrange coïncidence, je viens juste d’acheter le coffret de Laurent Perrin (d’ailleurs surtout pour voir ce film)

  2. Je viens très souvent sur ton blog, hier je lisais tes critiques de Shimizu dont tu es le spécialiste français. (je rêve de voir « Monsieur Merci » et les autres bien entendu)

  3. Dire que je suis « le spécialiste français de Shimizu », c’est me faire beaucoup d’honneur !
    Comme tu es gentil avec moi, voilà pour toi:

  4. Merci infiniment Christophe ! Je garde le film précieusement pour le regarder dans de bonnes conditions.
    Personne n’a écrit autant que toi sur Shimizu en France (il y a de nombreux films pour lesquels tu es le seul à avoir écrit tout simplement !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.