Illusions perdues (Xavier Giannoli, 2021)

Sous la Restauration, un jeune poète tourangeau arrive à Paris et brille dans le journalisme…

Bien sûr, les adaptateurs ont retranché par mal de choses de l’immense chef d’oeuvre de Balzac. Mais en tant que tel, même si tout ce qui a trait au deuxième poète est évacué -faisant perdre aux Illusions perdues une bonne part de leur cruauté et de leur sublime-, même s’il se focalise uniquement sur la perdition de Lucien chez les journalistes, le film se tient. Dans ce dessein général, les quelques ajouts (le personnage de Jean-François Stévenin) ont du sens. Le discours politique, social et moral de l’auteur est réduit à une satire de la corruption prévisible et parfois anachronique (la confusion entre Restauration et monarchie de Juillet) mais jouissive et globalement juste; la reconstitution est vivante, riche de détails savoureux et de répliques originales percutantes, et s’appuie sur une belle pléiade de seconds rôles. Le rythme de la narration est enlevé grâce à un montage brillantissime même si le pot-pourri de musique classique en guise de bande originale est souvent plus facile que pertinent. Bref, les deux heures et demi passent comme un charme. Cette très bonne vulgarisation de Balzac -selon ma mémoire la meilleure adaptation cinématographique de l’écrivain- aurait quand même pu alléger sa voix-off qui fait avancer le récit plus souvent que l’image quand elle ne paraphrase pas cette dernière et qui fait preuve d’un didactisme neuneu laissant croire que le spectateur du XXIème siècle est vraiment devenu inculte.

4 commentaires sur “Illusions perdues (Xavier Giannoli, 2021)

  1. Sur la paresse des choix de musiques, ce n’est malheureusement pas neuf, Giannoli avait déjà tartiné le Fratres d’Arvo Pärt dans « L’apparition »… Pour le reste, je partage ton enthousiasme, malgré quelques réserves.

    • D’ailleurs, j’aime bien Giannolli car j’avais déjà beaucoup aimé A l’origine (un peu moins quand j’étais chanteur). Y en a t-il d’autres à voir?

      • J’en ai vu trop peu pour te répondre : je n’ai vu que *L’apparition* (pas mal mais très mineur), « Quand j’étais chanteur », et « Illusions perdues » donc. Je crois qu’avec « A l’origine » tu as vu ce qui est quasi-unanimement considéré comme son meilleur film. « Marguerite » est sans doute l’autre film de sa filmo à essayé, malgré des retours mitigés. « Les corps impatients » tout le monde en avait fait un foin à sa sortie, mais il semble avoir été totalement oublié depuis, ce qui est pas très bon signe. « Superstar » est réputé être une purge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.