Masques de cire (Michael Curtiz, 1933)

Une journaliste enquête sur une série de morts mystérieuses alors qu’un musée de figures de cire est sur le point d’ouvrir…

Histoire à dormir debout qui manque d’unité dramatique mais qui est sertie d’un Technicolor bichrome maronasse tout à fait hideux.