Le partage de Catherine (Luigi Comencini, 1965)

Une jeune femme partage sa vie entre un comte et un dentiste.

La froideur inhabituelle (pour Comencini) du ton, l’antipathie du personnage principal et la vanité de la pirouette conclusive laissent dubitatif quant à l’objet de ce film qui paraît dénué de tout point de vue.