Son homme (Tay Garnett, 1930)

Dans un bar exotique, une entraîneuse quitte son maquereau pour un marin.

D’amples travellings insufflent un mouvement exceptionnel aux scènes dans les bouges mais ne suffisent pas, sur la longueur, à rendre passionnant un récit conventionnel entrecoupé de bagarres truculentes mais nombreuses jusqu’à la complaisance.