La liste de mes envies (Didier Le Pêcheur, 2013)

Dans le Nord, une mercière gagne au loto et a du mal à l’accepter.

Le début, avec la fausseté de sa conception des communautés Internet et son apparente apologie des vertus industrieuses de la classe moyenne, laisse craindre une fable démagogique à la Amélie Poulain mais la suite, plus retorse, insuffle une vraie profondeur au drame de cette chanceuse ménagère, un drame pas si artificiel qu’il n’y paraît. Notamment, le contre-champ apporté par le retour de son mari est salutaire. Dans l’interprétation de ce dernier, Marc Lavoine est trop outrancier et les seconds rôles féminins sont cantonnés à une hystérie caricaturale mais Mathilde Seigner, qui porte le film sur ses épaules, est simplement parfaite. Enfin, les artifices stylistiques (voix-off, décors de studio, flashbacks…), utilisés avec mesure, dynamisent le film plus qu’ils ne l’asphyxient. Bref, La liste de mes envies est une jolie comédie où l’optimisme de façade ne le cède jamais tout à fait à une inexpugnable amertume existentielle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.