Dites-lui que je l’aime (Claude Miller, 1977)

Un  homme amoureux d’une femme mariée perd la raison.

Gérard Depardieu, toujours génial, sauve un film à l’intrigue intéressante mais plombé par un style terne.

Publicités