White zombie (Victor Halperin, 1932)

A Haïti, un homme fait transformer une femme mariée à un autre en zombie.

Premier film « important » de zombie de l’histoire du cinéma, White zombie est travaillé visuellement. Il y a des décors soignés et quelques plans frappants. Dans les derniers plans, Madge Bellamy a une fascinante tête de poupée. Mais il y a de gros problèmes de rythme aussi bien dans le scénario (qui n’est de plus pas toujours très cohérent) que dans la mise en scène (cf la lenteur du phrasé des comédiens plus soporifique que fascinante). Il y a un sacré fossé entre ce film et le Vaudou de Tourneur.

 

Publicités