La peau de chagrin (Michel Favart, 1980)

Un jeune homme au bord du suicide trouve un bout de peau qui lui permet d’exaucer ses voeux tout en le tuant à petit feu…

Morne dramatique télé dont le rythme n’a aucun nerf. Que Balzac est loin…Reste le plaisir rare de revoir Anne Caudry.

Publicités