Les mois d’avril sont meurtriers (Laurent Heynemann, 1987)

Dans une banlieue indéterminée, un flic hanté par l’assassinat de sa fille par son épouse folle enquête sur un meurtre particulièrement sordide.

Adapté d’un roman de Robin Cook, Les mois d’avril sont meurtriers est une de ces pépites du polar noir à la française sorties entre la fin des années 70 et la fin des années 80. Il appartient à la même veine que Série noire ou Poussière d’ange. La verdeur des excellents dialogues signés Bertrand Tavernier ainsi que l’abstraction de la mise en scène (voir l’étonnant décor du commissariat en béton) accentuent le lyrisme théâtral des nombreux affrontements verbaux entre le flic et son principal suspect. Dans son premier rôle dramatique au cinéma, Jean-Pierre Marielle est magnifique de truculence désabusée tandis que son partenaire Jean-Pierre Bisson est flamboyant de perversité. Leurs face-à-face filmés avec un minimum de plans (peu de champs/contrechamps) sont fascinants, parfois ambigus et révèlent petit à petit la personnalité du suspect. Cet artifice délibéré aurait pu enfermer Les mois d’avril sont meurtriers dans un dispositif conventionnel et de ce fait l’anesthésier mais il n’en est rien car Laurent Heynemann contrôle rigoureusement ses deux monstres sacrés et il vivifie son film avec une bonne dose d’humour ravageur et inattendu (le flic féru de Frank Borzage qui imite Patrick Brion!). Tout au plus regrettera t-on que le dénouement assez superficiel ne soit pas à la hauteur des attentes suscitées et que la dimension politique de l’intrigue ne soit pas plus affinée.

7 commentaires sur “Les mois d’avril sont meurtriers (Laurent Heynemann, 1987)

  1. By the way, from that period you mentioned – late 70’s to late 80’s -, which french polars would you recommend?

  2. I would recommand Série noire above all.
    Poussière d’ange is good though not great. Like Tchao pantin.
    I love Police by Pialat but I guess you already know it.

    Anyway I’m not very aware of that kind of cinema, I still have a lot to discover (Mortelle randonnée by Claude Miller, a few good Deray, maybe some Granier-Deferre, Tir groupé by Missiaen, Mort un dimanche de pluie, …).

  3. Thanks Christophe. Police is indeed rock’n’roll stuff. I have Missiaen’s films, and I’ll do a search on the rest.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.